La bande

Farida Taher, fondatrice et coordinatrice du dixième de Bel.

Biographie

Née en 1968, Farida Taher élabore des documentaires pour la radio et la télévision depuis 1995. Elle affiche dans ses réalisations une prédilection marquée pour les sujets de société : éducation, santé, travail, immigration, jeunesse… Son approche, souvent immersive, privilégie la captation du réel sans commentaire. Elle assure occasionnellement des formations et ateliers sur l’écriture audio et visuelle dite du « Cinéma direct », dont elle s’est fait une spécialité.

Pour commencer, durant ses études universitaires à Paris 8, elle a écrit et mis en scène deux courts métrages cinématographiques : Il était une fois le 14 juillet 1945 (avec Kamal El Mahouti co-scénariste et co-réalisateur) et C’est où pour aller loin (Master ECAV – 1993).

Pour la télévision, elle a ensuite signé plus de 25 documentaires, en particulier pour l’émission Strip-tease, diffusée sur France 3, pour laquelle de 1996 à 2004, elle a réalisé : 

Dans le cadre du magazine Thalassa diffusé sur France 3, elle a réalisé Le Seine Boat, un reportage de 13’ en 2000 et pour le magazine Frères ennemis diffusé sur France 2, Branchée, pas branchée un reportage de 26’ en 2001. Elle a en outre dirigé et réalisé l’adaptation de Panorama du monde, une collection de 6 documentaires de 52′ pour France 5 en 2009.

Pour la radio qu’elle a rejoint en 2004, elle a élaboré 120 documentaires sonores diffusés sur France Culture dans le cadre de l’émission Les Pieds sur terre.

À partir du portrait sonore Le blues de Jeanne et de sa suite, elle a co-écrit avec la jeune fille, Cœur gros ventre vide, un récit de vie sur la pauvreté en France, paru aux Éditions Robert Laffont, en octobre 2013.

En 2014, elle a obtenu le prix radio « Stop aux clichés sur les jeunes » aux « Assises Internationales du Journalisme » pour Il était une première fois.

La responsabilité de l’Atelier de création Paris/IDF de France Bleu lui a été confiée durant la saison 2016/2017. Elle a alors co-produit la série Professions insolites avec Jérôme Sandlarz.

En 2021, Farida a mis en ondes, en 16 épisodes, l’adaptation théâtrale de La maladie blanche de Karel Čapek par la Cie Jolie môme. Elle s’est aussi fait un réel plaisir d’accompagner la première édition de la webradio libre, joyeuse et engagée, Radio La clef, en contribuant à l’élaboration de sa grille de programmation d’expressions sonores en tout genre.

————————–

Membre co-fondatrice de la Coordination des Intermittent·es et Précaires d’Ile de France (CIP-IDF) en 2003, elle est engagée aux côtés des intermittent·es de l’emploi et milite pour un salaire socialisé à vie, attaché à la personne.

Soucieuse de la réelle considération statutaire des œuvrières et œuvriers dans la chaîne de production radiophonique et à l’amélioration de leurs conditions de travail et de rémunération, elle est également membre active des Sons fédérés ; cause indépendante de défense des artisan·es de la radio, de l’écoute, de la critique et de la création sonore, née en février 2020.

Et enfin, elle siège, en qualité de représentante du Syndicat National de la Radiodiffusion et de la Télévision de la Confédération Générale du Travail – Audiovisuel (SNRT-CGT Audiovisuel ), aux négociations paritaires de la nouvelle convention collective nationale de la radiodiffusion (dont le corpus règlementaire fait l’objet d’une refonte jusque fin 2022) et fait partie du comité de pilotage de l’étude sur l’identification des besoins en compétences de la radiodiffusion, menée actuellement par la Commission Paritaire Nationale Emploi Formation dans l’audiovisuel (CPNEF/AV).

—————————

Farida Taher a initié le dixième de Bel en septembre 2018, structuré en micro entreprise indépendante en 2021 dans le dessein de produire et de propager des expressions sonores dans les règles de l’art.