Création d’aires d’écoute

Dixième de Bel = Décibel = dB

Versant dans la contrebande de sons, le dB a les caractéristiques du mouvement vibratoire des ondes sonores. Mouvement qui, comme chacun ne le sait pas forcément, est déterminé par ses degrés de liberté. La notion mécanique et physique des degrés de liberté consistant à permettre à un système d’évoluer dans l’espace sans contrainte et selon différentes variables indépendantes.

Qui sommes-nous

Une bande magnétique, du fait de son rapport à l’aimant, qui souhaite contribuer à faire connaître et entendre plus largement la création sonore en organisant des séances d’écoute au sein de festivals, de lieux socio culturels, de manifestations diverses… Nous nous occupons d’établir une programmation en concertation avec leurs organisations qui, comme nous, tiennent à valoriser cet artisanat  foisonnant.

Dans notre catalogue de propositions se mélangent tous types d’expressions et de fonds sonores et radiophoniques : fictions, documentaires, reportages, billets, chroniques, modules, capsules, virgules, mouvements vibratoires, expérimentations, field recording, explorations, interférences, déphasages, captations, hörspiel, poésies, contes, collages, lectures, entretiens, témoignages, essais, archives, matières et réalisations sonores sur tous les sujets possibles et imaginables…

Sans totalement exclure les créations diffusées sur les principaux circuits médiatiques privés et publics, nous voulons avant promouvoir celles qui ne bénéficient pas encore d’une large diffusion.

Nous les récoltons ici, là, et ailleurs, principalement donc, en dehors des sentiers battus, sur des canaux plutôt confidentiels tels que : les web radios et radios libres, locales, privées, associatives, clandestines, pirates, indépendantes, les maisons de quartier, les prisons, les hôpitaux, les écoles (établissements de l’enseignement supérieur, collèges, écoles primaires), les ateliers pédagogiques et socioculturels divers, les compagnies de spectacles, les collectifs, associations ou micros entreprises de productions sonores, les petits festivals…

Et enfin, nous invitons les autrices, auteurs et ayant droits, à nous faire parvenir leurs sons.

À propos de la programmation

S’appuyant sur le concept du degré de liberté en statistique,
l’identité éditoriale du dB se définit en un nombre de valeurs aléatoires qui ne peuvent être déterminées ou fixées par une équation. 

Ce qui caractérise son orientation est surtout un pluralisme volontairement dissonant et discordant. Seul un certain équilibre entre longs, moyens, courts et très courts formats y est recherché.

Des contenus sonores « protéiformément » éclectiques, dont un panel plus adapté au jeune public, sont glanés pour être proposés à l’écoute.

La programmation peut être établie en cohérence avec une thématique du festival ou de la manifestation.

———————————————–

La sélection des contenus sonores et des programmes reste subjectivement assurée par la bande passante du Dixième de BelElle se conforme aux obligations légales de diffusion et respecte des règles déontologiques et éthiques, telles que celles de proscrire les contenus à caractère sexiste, raciste, xénophobe, homophobe, antisémite, révisionniste, négationniste, injurieux, diffamatoire et discriminant, envers une ou des personnes, en raison de leur appartenance ou de leur non-appartenance, vraie ou supposée, à une religion.

Aires d’écoute


Programmation, organisation et animation des séances d’écoutes d’expressions sonores et radiophoniques sont assurées par le dB…

Différents espaces peuvent être mis en place :

L’air.e libre – espace mobile de libre écoute individuelle où sont mises à disposition de jolies valises anciennes contenant un nécessaire de voyage acoustique.

L’air.e du temps – espace d’écoute collective – chaque jour un programme d’1h de coups de cœur à découvrir dans des assises confortables.

L’air.e de famille – salon d’écoute collective d’1h chez les habitant.e.s intéressé.e.s (sur pré-inscription).

L’air.e conditionné.e – espace d’écoute collective dans un atelier artisanal ou un commerce de proximité partenaire.

L’appel d’air.e – baladodiffusion sur des sentiers locaux (20 places sur pré-inscription).

Sans en avoir l’air.e – projection inopinée d’une courte créa son en ouverture des spectacles intéressés ou des séances de films dans les salles de cinéma des festivals ou manifestations concernés.

L’air.e de rien – dBphones à décrocher, des téléphones vintages installés dans des lieux emblématiques de la manifestation, contenant dix courts modules sonores.

Contact

Nous sommes joignables par courriel
à l’adresse contact@dixiemedebel.fr