Système D comme Dalle de Farida Taher

Extrait de la série documentaire Système D comme… – Durée 9’15
Musique de Domenico Curcio – Piano Solo – Extrait du titre « Petite valse »
Crédit photo Antoine Peillon © Ishta

Amélie, 62 ans, doyenne des gardiennes des immeubles du quartier de la Noue à Bagnolet, petit bout de femme bienveillante et bienfaisante, prête main forte aux distributions de repas et de denrées alimentaires mis en place dans l’urgence durant le premier confinement. Venant au ravitaillement des locataires désœuvrés de son bâtiment, elle confie son propre passé de misère aux autres bénévoles.

Système D comme Distanciation de Farida Taher

Extrait de la série documentaire Système D comme… – Durée 9’30 Musique de Ismaël Saint-Rémy – Oud Solo
Crédit photo Antoine Peillon © Ishta

Animateur très investi dans la chaîne d’entraide solidaire qui a vu le jour dans son quartier à Bagnolet au printemps confiné 2020, Mohamed, 22 ans, livre bénévolement repas et colis alimentaires avec la délicatesse qui convient. Le jeune homme se passerait volontiers de la mauvaise réputation des jeunes habitants du 93, taillée trop systématiquement par les médias.

Système D de Farida Taher

Documentaire sonore ouvrant la série Système D comme… – Durée 20′
Musique d’Ismaël Saint-Remy
Crédit photo Antoine Peillon © Ishta

Avril / Mai 2020 – Village de la Noue à Bagnolet abritant 2100 habitants officiellement, environ 3000 officieusement. Sous l’impulsion d’Alhassan Diallo, 42 ans, responsable du centre d’animation Toffoletti et président de l’association Temps libre, jeunes et moins jeunes voisins voisines se retrouvent tous les jours entre midi et deux et en début de soirée pour offrir à manger à des hommes et des femmes de peu, vivant dans le quartier et aux alentours…

Pour en savoir plus, lire l’article associé d’Antoine Peillon
blogs.mediapart.fr/antoinepeillon/…e-coronavirus-8

Les quatre coins de l’histoire de Marie Legrand

Création sonore – Durée 21’41

Une histoire, quatre voix. Ma mère et ma soeur, qui retracent le récit du quotidien que nous avons vécu pendant huit ans. Mon père, dont je lis les lettres qu’il m’envoyait à cette période. Et moi, qui tente de recoller les fragments de souvenirs d’une enfance bercée par la dépendance d’un père.